SITE OFFICIEL DE LA COMMUNE

L'Eglise Saint-Denis de Rivarennes

25/09/2020
L'Eglise Saint-Denis de Rivarennes

Vers le milieu du XIème siècle, la paroisse de Rivarennes relevait de la collégiale de Lesterps (en Charente limousine). Au cours d'une guerre féodale, le prince de Chabanais Jourdain II) avait incendié cette collégiale dirigée alors par le chanoine Gautier. Pour réparer ce préjudice, il fit don aux chanoines de Lesterps, de sa terre de Rivarennes qu'il possédait en Berry, avec deux églises, celle de Saint-Denis devenue notre église actuelle et celle de Saint-Hilaire, près d'un gué de la Creuse, qui, d'après les historiens locaux, pouvait être, à l'époque celle de Saint-Gaultier, ce bourg ayant été bâti sur la terre de Rivarennes.

En 1179, il y eu confirmation de l'existence de ces églises pour Lesterps.

L'église du XIIème siècle, a reçu des réfections au XVème et au XVIème siècles. Elle a été inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 27 janvier 1927. Sa plus haute cloche de bronze, qui date de 1721, a été classée parmi les objets mobiliers des M.H. le 23 mai 1944.

Autrefois on faisait un pélerinage à Saint-Denis (on disait alors un voyage): les paysans venaient de très loin "faire dire des évangiles" pour la santé de leurs boeufs, le 9 octobre ou le dimanche suivant. Sur la place de l'église, c'était la fête foraine: la Saint-Denis.

Du XVIème au XVIIIème siècle les droits honorifiques en l'église de Rivarennes furent très souvent l'objet de querelles entre les seigneurs de la paroisse; c'est à l'occasion d'un procès qu'un seigneur de la Tour, François de Vaillant traças, en 1642, plusieurs plans de l'église. Tous les seigneurs étaient inhumés sous les dalles de l'église, à un endroit précisé sur ces plans. Les gens du peuple étaient placés dans le "Petit cimetière" près du chevet de l'église. La translation de ce cimetière n'eut lieu qu'en 1836.

L'église de Rivarennes est pratiquement ouverte tous les jours; des documents renseignent les visiteurs sur son historique.